QUE FAUT-IL FAIRE POUR VAINCRE
LA GRANDE PAUVRETÉ ?

De son expérience dans une trentaine de pays au Nord et au Sud et des actions
entreprises, le Mouvement ATD Quart Monde a tiré quelques réflexions et lignes
d’action :

La grande pauvreté n’est pas une fatalité, c’est l’œuvre des hommes, ceux-ci peuvent en venir à bout. Cette conviction engendre des actions sur le terrain avec les personnes qui sont dans l’extrême pauvreté et les différents acteurs sociaux et économiques. Elle engendre aussi une action à tous les niveaux de responsabilité des sociétés – local, régional, national et international – pour obtenir que soient définies des politiques ambitieuses de lutte contre la grande pauvreté.


La grande pauvreté concerne toutes les dimensions de la vie:  éducation, formation professionnelle, travail, ressources, logement, accès aux soins, participation à la vie sociale, politique, culturelle, spirituelle. Lutter contre la grande pauvreté suppose que soient prises en compte simultanément toutes ces dimensions qui sont fortement imbriquées les unes dans les autres.


Pour lutter efficacement contre la grande pauvreté il convient de créer les conditions d’une contribution active des personnes et des groupes sociaux qui vivent la grande pauvreté et y résistent autant qu’ils peuvent. Gagner cette contribution suppose de créer des conditions de confiance et d’échanges de savoirs.


Pour atteindre les personnes et les groupes les plus pauvres, il est nécessaire que des personnes soient rendues disponibles pour aller à leur rencontre là où ils sont obligés de vivre ou de se réfugier et établir avec eux des liens de confiance durables. Ces liens permettront de définir et d’oser les changements indispensables.


L’évaluation de tout programme et de toute politique de lutte contre la grande pauvreté doit se faire en mesurant les bénéfices qu’en tirent les personnes et les groupes qui sont les plus en difficultés et les plus exclus. Cette évaluation doit être faite avec eux.


Vaincre la grande pauvreté passe donc par la mise en œuvre de politiques ambitieuses au plan local, national et international, dotées de véritables moyens financiers et humains. Celles-ci ne peuvent aboutir que par un profond changement de mentalité de tous.


Source : ATD Quart Monde