La pauvreté au Togo  en images
human_development_img_medium1

Plus du quart de la population togolaise (soit plus de 1,5 million de personnes) vit dans une extrême pauvreté.

human_development_img_medium2

Travail forcé, exploitation, traite, maltraitance : des fléaux qui touchent de trop nombreux enfants au Togo.

human_development_img_medium3

Inégalités et pauvreté : une « double peine » pour les femmes qui doit être abolie au Togo.

human_development_img_medium4

Le défaut d’accès à l’eau potable, qui concerne 39 % de la population au Togo, est synonyme de maladies, de surmortalité et d’obstacle au développement.

human_development_img_medium5

Dans de nombreuses localités du Togo, les bâtiments scolaires sont inexistants ou en piteux état.

human_development_img_medium6

Cette scène illustre deux tristes réalités : l’existence de dépotoirs en plein centre ville de la capitale Lomé et le travail de glanage de déchets recyclables sur ces dépotoirs par des enfants parfois âgés de moins de 10 ans.

human_development_img_medium7

Les hôpitaux et dispensaires publics, censés offrir des soins à la population, sont eux-mêmes à l’agonie.

human_development_img_medium8

Outre leur état de délabrement, les centres de santé publics sont confrontés à des pénuries de toutes sortes : équipements, produits pharmaceutiques, électricité, eau courante (sur cette photo, un médecin obligé de se laver les mains avec un sachet d’eau potable), etc.

human_development_img_medium9

« Le Togo : un pays très riche en pauvres »